hmougel136

Honneur aux fleurs

 

On ne peut rêver meilleur breuvage pour les plantes que l'eau de pluie. Les grands-mères la recueillait dans des bassines dispersées ici et là dans le jardin et sous les gouttières. Ils jetaient au fond des récipients quelques vieux clous et autres déchets ferrugineux pour offrir à ses fleurs une eau salvatrice doublée d'un puissant fortifiant.

Si la pluie manque, l'eau du robinet fera l'affaire, à condition qu'elle ne soit ni trop fraîche, ni trop calcaire, ni trop acide...Mais là encore, les grands-mères ne sont pas à court d'astuces. Quelques gouttes de citron corrigeront une teneur excessive en calcaire tandis que des coquilles d'huître se chargeront de réduire le taux d'acidité.

Pas question d'hydrater les fleurs en pleine chaleur. L'opération doit se dérouler le soir et l'arrosage, non pas sur les fleurs, mais vers le pied des plantations. Geste à apprendre aux enfants intéressés par le jardin.

Pour lutter contre l'évaporation de l'eau, donc limiter les arrosages, pensez à pailler vos massifs. Selon la matière utilisée, le paillage aura en plus l'élégance de nourrir vos plantes. Sachez qu'il vaut mieux un arrosage généreux tous les trois jours plutôt qu'un filet d'eau quotidien, au moins pour les fleurs en pleine terre. Car en fait de filet d'eau, il ne s'agirait que d'une brumisation passagère sans grande efficacité en profondeur.

 

69o4ejk7